Digital Workplace Days

L'avenir du travail sera hybride 

Face à la pandémie, les entreprises ont dû très vite s’adapter. Le modèle de travail classique en présentiel s’est vite vu remplacé par un modèle de travail à distance. Cette nouvelle façon de travailler a été révélatrice pour les uns, difficile pour les autres. Cependant ce nouveau modèle constitue l’avenir du travail, une forme hybride qui doit être savamment orchestrée pour que votre entreprise conserve sa performance. 
D’après le dernier rapport Work Trend Index publié par Microsoft, c'est environ 40% des effectifs d’entreprises mondiales qui vont franchir le cap de la démission cette année 2021. Un résultat alarmant qui démontre que le travail en distanciel a changé le modèle d’engagement et que l'hybridation est un levier pour retenir les collaborateurs.
 
 Quand nous parlons de travail hybride, nous mettons en évidence un environnement où un travailleur partage son temps entre travail à distance et travail en entreprise. Cette évolution, quand elle est bien menée, n'apporte pas seulement plus de bien-être au salarié, elle est aussi un moyen d’accroître sa productivité et de rendre une entreprise plus compétitive. Mais toutes les entreprises ne l’entendent pas encore de cette oreille ou ne voient pas encore le potentiel pour leur organisation de s’engager dans cette voie. Pour vous aider à y voir plus clair nous développons pour vous 4 facteurs clés qui font la réussite du travail hybride.

Imaginez l’environnement de travail comme pôle de créativité

À travers le travail hybride, les entreprises prennent le pari de la flexibilité. Un modelage de leur organisation qui peut apporter son lot de transformation au sein même des locaux. Les bureaux tels qu’on les connaît sont éradiqués et font place à des espaces de travail plus flexibles. Par cette transformation, les entreprises ne repensent pas juste leurs locaux, elles créent de véritables zones de travail stratégiques propices à la créativité et à la collaboration des équipes. Prenons PayPal, figure de la fintech, qui a récemment réaménagé son siège en centre collaboratif avec des zones dédiées à la collaboration active, aux interactions sociales et à l’apprentissage.

Soyez attentif aux besoins de vos employés

Le monde du travail post-pandémie devra plus que jamais se recentrer sur une approche empathique. L’écoute de l’autre est déjà et sera encore demain au cœur de ce bouleversement. Par exemple, les responsables devraient demander à leurs salariés ce qu’ils attendent de leur environnement de travail, qu'il soit présentiel ou numérique, maintenant que les choses reviennent à la normale. Communiquer avec ses salariés est un besoin quasi vital pour les entreprises, même si elles n’en ont pas toutes encore conscience. Certaines populations de travailleurs ont encore du mal avec le télétravail et ressentent de la nostalgie quant aux relations sociales qu’elles vivaient avant la pandémie. D’autres à l’inverse jugent qu’il est temps de changer une bonne fois pour toutes sans toutefois couper les ponts trop brutalement avec le travail en présentiel. Il s’agit donc de trouver le bon équilibre, d’où la nécessité de discuter, d’échanger et de retenir les éléments les plus tangibles.

Planifier les pics et les baisses de fréquentation de l’environnement de travail

Ce qui est certain c’est qu’il n’existe pas de règles ou de modèles pré-établis pour s’engager dans le travail hybride. Les entreprises doivent suivre leur propre logique selon les retours des employés, leur capacité technologique et surtout leur organisation. Plus que ça encore, les entreprises doivent se poser des questions à propos de l’engagement des salariés, de la collaboration, de l’utilisation des espaces et de nombreux autres domaines de travail. Après tout selon McKinsey, environ 25% de salariés d’une entreprise pourraient travailler à distance plusieurs jours dans la semaine sans que cela n’affecte la productivité.

Anticiper les complications pour les professionnels

Le travail hybride dans son ensemble est une bonne façon de se tourner vers l’avenir. Plus agiles, plus flexibles, les entreprises qui prendront part à ce mode de travail afficheront leur réussite. Mais le travail hybride ne convient pas forcément à tous les types d’entreprises. La seule mise en place du télétravail un jour par semaine peut-être une lourde charge organisationnelle pour une entreprise. Pour contourner cela, les responsables doivent anticiper et se préparer de manière rigoureuse et réfléchie, notamment en définissant et en validant les objectifs de l’entreprise, en analysant les postes et tâches clés, en mettant à jour les politiques et procédures, et en préparant les salariés au changement à venir afin de minimiser les complications. Une mauvaise application du travail hybride nuira inévitablement à l’entreprise, les responsables comme les employés subiront les conséquences de nombreux débats et échanges compliqués. Il est donc primordial que les choses se déroulent le plus harmonieusement possible. Il s’agit également de convaincre les cadres dirigeants qu’investir dans la technologie et les aménagements de l’environnement de travail crée de la valeur, et de les amener à faire de ce changement une priorité absolue pour l’entreprise.  La Digital Workplace proposent plusieurs bénéfices, tels que pouvoir embarquer partout son espace de travail, réduire les différences entre la maison et le bureau, accéder aux mêmes outils pour être aussi productifs. 

Recueillir les données à partir d’enquêtes internes peut vous aider à mieux comprendre la façon dont les salariés évaluent leurs niveaux d’implication et de productivité.